Mr. Nice

Mr. Nice commence comme une ode à la folie des sixties façon Good Morning England, et se transforme peu à peu en biopic mou et classique. L’histoire devient vite linéaire et assez banale, bien loin de la liberté de ton que le film semblait vouloir faire sienne.

Synopsis : L’histoire de Howard Marks, un jeune gallois qui, après des études à Oxford dans les années 60, va se retrouver à la tête du plus grand trafic de marijuana d’Europe…

Mr. Nice - critiqueMr. Nice possède une véritable énergie psychédélique qui recrée fidèlement l’ambiance folle des sixties et qui explore intelligemment le fossé qui se creusa alors entre ceux, majoritaires, qui allaient rentrer dans les rangs (et devenir des cadres importants, par exemple dans l’administration de leur pays) et ceux qui continueraient à vivre suivant les idéaux de leur jeunesse : tout homme a besoin de liberté. Un homme qui a un travail et une famille, c’est un homme emprisonné.

Howard Marks ne voulait pas voir son temps et sa liberté sexuelle restreints. Il est devenu l’un des dealers les plus importants du monde par la nécessité des choses, comme un spectateur amusé devant cette vie qui défile malgré lui. Le film cultive ce recul constant sur son histoire, une petite ironie et une cool-attitude portées par une réalisation elle aussi libérée. C’est pop, souvent astucieux, parfois carrément jouissif, un vent de liberté souffle sur Mr. Nice.

Pourtant, ça en devient parfois brouillon, les anecdotes finissant par se succéder de manière attendue et bancale. L’effervescence mal contrôlée donne ici un film un peu explosé au propos flou et à l’intrigue mal identifiable.

Ce qui donne son charme à Mr. Nice lui impose aussi ses limites. On aime beaucoup quand le film retranscrit assez fidèlement le bordel des années 60, on finit par s’ennuyer quand le récit devient plus balisé et se transforme, peu à peu, en biopic assez classique. Mr. Nice ne va nulle part si ce n’est vers la fin de l’histoire.
Ce n’est pas assez pour un film de cette ambition.

Note : 4/10

Mr. Nice
Un film de Bernard Rose avec Rhys Ifans, Chloë Sevigny, David Thewlis
Comédie, Comédie dramatique – Royaume-Uni – 2h01 – Sorti le 13 avril 2011

Publicités

Publié le 1 juillet 2011, dans Films sortis en 2011, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :