Les Cinq légendes

DreamWorks est toujours en-dessous de Pixar. Quand Pixar livrait des chefs d’oeuvre, DreamWorks proposait des films moyens. Quand Pixar se rate totalement avec Rebelle, alors DreamWorks arrive à faire encore moins bien avec ce film niais, archi-conventionnel, dépourvu de la moindre inventivité et du moindre risque. On rêve autant que devant une usine.

Synopsis : L’aventure d’un groupe de héros. Emmenées par Jack Frost, un adolescent rebelle et ingénieux, ils vont devoir protéger les espoirs, les rêves et l’imaginaire de tous les enfants.

Les Cing légendes - critiqueLes Cinq légendes, c’est un blockbuster-navet pour enfants. Les scènes d’action s’enchainent comme des passages obligés sans inventivité et le scénario manichéen est extrêmement simpliste pour rester accessible aux plus petits. Chaque légende est d’abord une figurine à bientôt gagner dans son Happy Meal : les personnages sont des vignettes animées interchangeables sans histoire ni caractère, une équipe de produits marketing à la Kung Fu Panda, jamais le film n’apporte plus que l’argument de départ qu’il a piqué à la culture populaire.

Quant à l’intrigue elle-même, non seulement elle tient sur un timbre poste, mais en plus elle a déjà été vue un million de fois. Une armée d’effets spéciaux au service… des mensonges qu’on sert aux gamins et qu’il faudrait absolument préserver pour que le monde reste ce qu’il est, merveilleux et féérique (si si, tous les enfants de la Terre sont heureux aujourd’hui grâce au Père Noël et au Lapin de Pâques qui pensent à eux…). Bref, Les Cinq légendes, c’est une vision du monde bêta et chamallow difficile à supporter pendant 1h30. Rajoutons qu’on ne rit jamais, et qu’il n’y a pas le moindre suspense ou la moindre surprise pour nous sortir de notre torpeur.

Un produit commercial calibré, sans risque, sans poésie, sans idée, sans contenu. Une compilation de clichés pour formater les enfants dès leur plus jeune âge (les autres s’ennuieront ferme).

Note : 0/10

Les Cinq légendes (titre original : Rise of the Guardians)
Un film de Peter Ramsey avec les voix de Alec Baldwin, Jude Law, Hugh Jackman…
Film d’animation – USA – 1h37 – Sorti le 28 novembre 2012

Publicités

Publié le 21 janvier 2013, dans Films sortis en 2012, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Les films d’animation sont avant tout pour les enfants, on va pas leur raconter que le monde est fait de violeurs et que la vie sera dure une fois adulte.
    Le plan visuel est parfait dans ce film, les scènes d’actions sont là quand il faut, et justement ça permet de faire plaire aux adultes (j’ai 20 ans donc je suis moit/moit).
    Enfin, ce film est au niveau de l’univers, le plus travaillé de tous les films d’animation sorti ces dernières années ! L’inventivité de chaque monde, le mythe et l’explication derrière la Fée des Dents, les oeufs de Pacques, c’est juste merveilleux et touchant !
    Enfin, comparé à PIXAR, enfin Disney.PIXAR, qui a un humour qui est en train de virer au pipi caca, ici DreamWorks joue sur des petits effets classiques mais efficaces. Tout le monde sourit ou rigole face aux comportements des lutins (même s’ils sont un peu du C/C des minions ou autre créatures mignonnes de films), tout le monde est émue lorsque Sable renait, lorsque Jammie croit en Jack. De plus, fait à ne pas négliger mon cher, le film bénéficie d’un soundtrack d’une rare beautée et diversité ! Alexandre Desplat, qui a travaillé sur les BO des Reliques de la Mort notamment.
    Bref, tu es bien trop sévère. Objectivement, ce film ne mérite absolument pas de critiques si négatives. Et rien que sur la réalisation, la musique, les personnages, l’univers, il mérite au moins la moyenne ! 😉

    • On peut faire des films intelligents et inventifs pour les enfants (Ernest et Célestine, récemment, est un petit bijou) ou des films niais qui ressemblent à tout ce qui a déjà été fait. Je pense que Les 5 légendes est dans cette dernière catégorie.
      Pour moi, la qualité technique (et donc visuelle) n’est à considérer qu’à partir du moment où elle soutient quelque chose d’autre, où elle est au service d’une idée, d’un histoire, d’un fond intéressants.
      Quant à l’univers, je ne vois pas ce que tu vois. J’ai l’impression de voir des choses déjà vues un million de fois. Et je trouve les explications derrière les mythes très légères et sans astuce.
      Je n’ai ni souri ni rigolé pendant le film, je n’ai jamais été surpris, les moments dont tu parles étaient tellement faciles et grossièrement amenés que tout cela m’a paru très artificiel. Desplat est un grand compositeur mais je n’ai pas été marqué par la musique, et de toute façon, si cela me suffisait, je m’achèterais le cd. Des films nuls avec des excellentes bo, il y en a malheureusement.
      Enfin, l’idée de mon blog n’est pas forcément de donner une critique « objective » des films. Je ne crois pas que ce soit possible d’ailleurs. C’est bien de donner mon sentiment personnel, avec toute l’objectivité dont je suis capable, mais aussi avec mon regard et mon ressenti.

  2. J’ai quand même l’impression que tu es passé à côté du propos du film.

    S’il est en majeure partie raconté du point de vue des Gardiens, ceux-ci ne sont finalement que des personnifications d’émotions bien réelles. C’est suggéré via les passages sur le « inner self » des Légendes, et c’est encore plus flagrant avec le final où les acteurs principaux ne sont plus les Légendes, mais les enfants eux-mêmes. À ce moment, se révèle le vrai propos du film, à savoir que la Peur sera toujours là, que c’est un sentiment inéluctable, mais qu’elle peut être tenue à distance par d’autres émotions (la joie, la rêverie, l’espoir dans le futur, l’amusement). Et là où je trouve le film particulièrement intelligent, c’est qu’en choisissant le Père Noel, la Fée des Dents ou le Lapin de Pâques, il montre que le fait d’apprivoiser la peur par d’autres émotions n’est pas un processus complètement abstrait, mais passe inéluctablement par des rituels, au sens presque religieux du terme.

    Loin d’être un film sur « c’est mignon de faire croire aux enfants que le Père Noel existe », il me semble au contraire que c’est un des films les plus précis sur la vraie nature de ces Légendes.

    Et puis, d’un point de vue personnel, si la Fée des Dents est un peu raté, j’ai trouvé la caractérisation des autres personnages particulièrement réussie. Les représentations du Père Noel, du Lapin de Pâques et du Marchant de Sable sont suffisamment décalées pour rajouter une couche d’humour et pour dynamiser le récit mais ne tombe pas dans le décalage outrancier et grossier qu’on peut trouver dans les Shrek.

    Avec quelques jolis petits morceaux de bravoure du côté de la réalisation (la fluidité des déplacements de Jack, la collecte des dents et le passage chez le Croque-mitaine), ça confirme, après Dragons, qu’il y a bien des gens chez Dreamworks décidés à échapper aux formats préfabriqués de Shrek, Kung-Fu Panda et Madagascar.

    • Je t’avoue que je ne suis pas du tout convaincu. Il me semble que ce type de propos est un grand classique du cinéma hollywoodien pour enfant. Le Pôle Express par exemple (qui ne m’avait pas plus convaincu) nous disait à quel point « croire » était important pour les enfants. Je ne suis pas vraiment d’accord avec ce propos, je ne crois pas que la foi ait un rôle positif à jouer pour repousser la peur (et je crois qu’il est plus question ici de foi que de rituels). Et de plus, il ne me semble pas que Les 5 légendes apporte quoi que ce soit de nouveau. Le film est ultra-convenu, jamais surprenant et son scénario est super bateau. Quant à la caractérisation des personnages, je l’ai trouvée particulièrement vide. Visiblement, on n’a pas vu le même film 😉

      • Si justement, la foi a le role principal dans le faite de repousser les peur! C’est commd sa que marche toute les religion! Quand tu as peur de quelque chose, tu te persuade que cela ne risque rien…. moi j’ai vraiment aimer se film! J’ai bien rigolé et j’ai trouver sa tres jolie

      • Je ne pense pas qu’il faille repousser la peur en se cachant la vérité. Je trouve cette façon de faire malhonnête et dangereuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :